Le travail de Laurence Klein est un travail sur la forme. Il a beau jouer avec la surface et l’usure c’est autant une recherche de sculpteur qu’une oeuvre de peintre. D’ailleurs parmi les maîtres auxquels spontanément elle se rattache il y a Brancusi, Hajdu et Chilida et les « grands »de la transparence comme Sima, Fautrier et bien sûr Poliakoff.Son expérience de l’Orient n’est pas une culture apprise, elle est compréhension de l’essentiel : tout part de la vie végétale et tout y revient.


 


Travail sur la forme : il s’agit à chaque fois de presque répéter la même chose, de tourner autour de la même forme- qui est naturellement la sienne, celle que chacun porte en soi ; une telle démarche ne consiste nullement à ressasser, c’est même tout le contraire.Ce qu’a choisi Laurence Klein c’est chercher le nouveau dans la répétition même, dans le proche, dans les infimes décalages avec lesquels joue le connu, suivant en cela l’exemple même de la nature.


Laurence Klein – Curriculum : Télécharger au format PDF